Start up et marques, un challenge de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin (FFPAPF)

21/03/2018


Yann Rivoallan présentant le futur programme mariant start-up et marques - Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin

Cette initiative inédite d'une Fédération qui représente nos marques fait sens. Elle place la FFPAF dans une mission prospective et de facilitateur en rapprochant des univers et des compétences issues des nouvelles technologies pour structurer le potentiel de croissance des marques du PAP.

Une démarche qui vient conforter une des missions de la Maison Mode Méditerranée (MMM) celle de la Formation ;
Depuis 18 mois la MMM et Aix-Marseille Université (AMU) travaillent sur la création de la Première Chaire de mode Universitaire Fashion High-Tech, une formule inédite en Summer Camp
Elle regroupera deux nouveaux diplômes, un DESU Fashion Craft & High-Tech et un DU Excellence Retail. Elle portera également une thèse de recherche en lien avec le centre de nanotechnologie de Luminy.

L'objectif est de former les nouveaux collaborateurs de la filière dans cette approche omnicanale entre les marques, les start up et le consommateur final.
Un rapprochement est prévu avec l'association Aix-Marseille 2.0 présidée par Pascal Lorne (39 entreprises, 18milliards d'euros de CA cumulés).

L'objectif pour la MMM est d'intégrer le label Aix-Marseille French Tech, et de soutenir l'ambition du Président d'Aix-Marseille Provence Métropole, Jean-Claude Gaudin : « Faire de la métropole un HUB international de l'innovation et de l'entreprenariat. » 

Lien vers le site du Fashion Network

Yann Rivoallan présentant le futur programme mariant start-up et marques - Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin