Les tissus précieux, de l’Orient à la Provence

10/04/2014


Du 12 avril au 31 décembre 2014, le musée provençal du costume et du bijou de Grasse accueille l’exposition De L’Orient en Provence. Soie, mousseline, indiennes, cotonnades... Jupon piqué, boutis, caraco, robe, fichu et tablier de parure... A l'honneur textiles précieux et autres étoffes, techniques de teinture venus d'Orient qui ont séduit les Provençaux...

Découvert en Chine 2000 ans avant notre ère, la soie, ce tissu d’origine animale fait l’objet d’un commerce entre Orient et Occident dès le IIIe siècle avant J-C. En France, la soie est importée jusqu’au XIVe siècle - époque à laquelle le Pape s’installe à Avignon avec ses maîtres tisseurs - puis Colbert encourage sa production via la plantation de mûriers en Provence.

Une soie synonyme de luxe qui se retrouve sur des jupons piqués, des caracos, robes ou encore tabliers de parure. Autant de pièces présentées au musée à l’occasion de l’exposition. "De L’Orient en Provence" fait également la part belle à d’autres étoffes venues d’Orient, comme les indiennes peintes et la mousseline de coton.
Cette exposition fait écho à celles organisées aux mêmes dates au Musée Jean-Honoré Fragonard baptisée "Peintres & Photographe Voyageur(s)" autour notamment de la thématique de la route de la soie.

Source : http://fr.fashionmag.com