Le décryptage du mythologue : Le soutien gorge ne soutiendrait rien ?

01/08/2014


Un professeur du CHU de Besançon, après quinze ans d’expérimentations, affirme : « Nos premiers résultats valident l'hypothèse que le soutien-gorge est un faux besoin. Médicalement, physiologiquement, anatomiquement, le sein ne tire pas bénéfice d'être privé de la pesanteur. Au contraire, les tissus de soutien ne vont pas se développer mais s’étioler. »

Un soutien-gorge pour rien ?

Sentiment de prendre des risques, d’avoir besoin d’être rassurée, besoin au moment de l’allaitement, sentiment de gagner en séduction ? On comprend que les ligaments de Cooper, censés soutenir la poitrine féminine, lorsqu’ils sont eux-mêmes soutenus perdent progressivement de leur efficacité de maintien, désormais assurée par cette « béquille » de charme. A l’origine, d’ailleurs soutien gorge et gaine se confondaient. Puis le marché se segmenta entre réel soutien et attrape-cœur.

Cette étude est plutôt rassurante. La nature se soutient par elle-même.

Source : http://www.influencia.net/