La MMMM s'engage auprès des jeunes

08/01/2015


Les élèves du collège Belsunce, voisin de la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode (MMMM), ont de la ressource ! Dans le cadre du programme Junior Entreprise porté par l’organisme « Entreprendre pour Apprendre », ils ont imaginé une pochette antivol pour portable.
Le projet Higth-tech a d’ores et déjà été déposé à L'INPI par les collégiens de 4e et 3e, tous âgés de 14 ans. En association avec le rectorat et dans le cadre de leur programme, les élèves se réunissent en dehors de leurs heures scolaires et créé à la fois un produit et une mini-entreprise. Ils doivent « innover, imaginer et concevoir un projet commercialisable » afin de participer au concours régional en mai puis national début juin.

Epaulés de Kamel Benmrad, professeur de technologie pour la partie technique et de Valérie Tocco, professeur d’anglais pour la partie communication, les élèves avaient aussi besoin de s’appuyer de professionnels. Et c’est tout naturellement qu’ils se sont tournés vers la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode (MMMM) et Folklo by Ka pour imaginer un objet à la fois utile et esthétique.

La MMMM les accueillait donc hier pour une séance de travail et la signature du partenariat. La jeune équipe a d’abord présenté le projet global à Maryline Bellieud-Vigouroux et Folklo By Ka. « On est tous au même niveau. On travaille en équipe, mon rôle est juste d’organiser et lier le groupe » explique Aminata, la jeune P-DG de la société SecuryBag. Et c’est en effet la solidarité qui prime, comme l’explique Meriem, directrice du service communication & marketing : « je suis peut-être seule dans le service, mais dès que j’ai besoin d’aide il y a toujours quelqu’un pour venir donner un conseil, ou un coup de main. Avec Lounes, on a fait le site ensemble ; je ne suis jamais toute seule ». C’est d’ailleurs Lounes, le seul garçon de la classe et membre du service technique qui prend la suite pour expliquer le fonctionnement du mécanisme et en faire la démonstration. Simple, efficace, le produit (qui sera vendu entre 15 et 25€) semble faire ses preuves.

La partie technique est désormais au point mais il reste encore du travail. Quelles solutions pour créer un objet esthétique, solide et qui fonctionne ? Une après-midi de brainstorming avec la MMMM et Folklo by Ka a permis de trouver les idées pour finaliser l’objet… Et prévoir la prochaine réunion de travail.

Associated to this article