Clairvoy, chausseur des artistes du Moulin Rouge à Lucky Luke

28/04/2014


Quel est le point commun entre les danseuses du Moulin rouge et Lucky Luke ? Ils se chaussent chez Clairvoy,bottier parisien spécialisé dans le spectacle, qui confectionne aussi des chaussures de ville sur mesure, à condition d'y mettre le prix. La maison Clairvoy, c'est d'abord l'histoire du fondateur, Edouard Adabachiandit Clairvoy né en 1913 à Trébizonde en Turquie, qui arrive très jeune en France et débute sa carrière en tant qu'apprenti bottier. Au lendemain de la guerre, Edouard Adabachian, après avoir servi à l'armée, redémarre en fabriquant des chaussures sur mesure pour particulier. Il fréquente les artistes de Montmartre, et donne son propre nom de dessinateur, "Clairvoy", à sa boutique.

Dans les années 60, les plus grands cabarets viennent frapper à sa porte : La Nouvelle Eve, le Lido, Le Crazy Horse, Le Moulin Rouge... Le magasin se spécialise dans le spectacle. Aujourd'hui encore, 80% des chaussures sont créées pour les artistes, qu'ils soient dans la danse, le théâtre, le cirque, le one-man-show ou le cinéma.

Le style de la boutique mélange donc les genres : entre un magasin de chaussure classique et un lieu de spectacle, avec photos d'artistes dédicacées et costume de French Cancan. Surtout, au sol se trouve un tapis rouge, lisse, comme une scène de cabaret ou de théâtre. "Les danseurs de claquettes se mettent là pour tester leurs chaussures", raconte le bottier Nicolas Maistriaux, directeur de la maison Clairvoy depuis 2006.

Une maison chargée d'histoire, de savoir-faire et qui fait rêver !

Plus d'informations ici